diminuer le sucre et sa consommation

Comment j’ai diminué le sucre dans mon alimentation ?

Le sucre. Impossible pour moi de passer une journée sans, ou même une demi journée. Une accro, une droguée, tout ce que vous voudrez. Après de nombreuses recherches sur les désintox au sucre (comme une camée, vous di-je !), je me suis forgée une méthode qui me convient plutôt bien. Et vue l’addiction que je traine depuis vingt ans, ça ne pourra que marcher sur vous ! Je vous livre aussi une grosse partie de moi, très intime et pas évidente à aborder. J’espère que cet article vous plaira.

 

Une addiction ?

 

Très jeune, avant mes 10 ans, le docteur m’a interdit de manger du sucre, des gâteaux, du chocolat. Tout ce qui crée une bonne partie de l’enfance. Pas de Nutella, de bonbons ou de coca à table. Je n’avais pas de diabète mais j’étais boulotte, mais pas en surpoids.

Je pense que c’est tout ça, qui a entrainé une vraie frustration envers le sucre et le chocolat. Frustration qui s’est peu à peu transformée en hyperphagie (boulimie non vomitive) et contre laquelle je me bagarre encore aujourd’hui. Manger quand on va bien, manger quand on va mal, manger quand on s’ennuie, et surtout, manger et ne plus pouvoir s’arrêter. Se détester. Grossir. Aller encore plus mal. Et manger encore.

Comme aujourd’hui, je suis maman, je n’ai pas « le droit » de me laisser aller et de rester dans cette spirale. Alors je cherche des solutions depuis des mois – des années en fait, mais aujourd’hui, je ne peux plus attendre que la solution apparaisse d’elle-même, je dois aller la trouver.

 

 

Pourquoi j’ai décidé de diminuer le sucre ?

J’ai tout essayé, même ces fameux « rééquilibrages alimentaires », qui sont, en réalité les euphémismes des régimes, le politiquement correct. « Ah non, ne fais pas de régime, t’es folle ? Fais un rééquilibrage alimentaire« . Pour moi, quand on nous dit de ne pas manger de sucre et de manger des légumes, c’est un régime.

J’ai fait des recherches sur l’arrêt du sucre, les soi-disant désintox. On nous dit d’arrêter tout d’un coup, et de se sevrer. Résultat : une semaine plus tard, on finit par manger un pot de Nutella à la cuillère comme un yaourt (oui, je l’ai déjà fait, plusieurs fois, c’est même pour cela que je n’en achète plus).

Alors, le mieux, puisque l’arrêt complet du sucre me rend folle/méchante/agressive/triste/dépressive/invivable, c’est d’en diminuer les doses !

Mais comment se contenter du fameux carré de chocolat noir, dont on nous parle dans ces rééquilibrages alimentaires à deux francs, quand on a BESOIN de deux paquets de cookies par jour ?

 

La médecine par les plantes

 

Non, ce n’est pas une jolie façon pour dire que je me suis mise au shit, il ne manquerait plus que ça ! ^^

J’ai consulté un naturopathe et un homéopathe, et ils m’ont apporté quelques solutions.

« Quand on a envie de sucre, c’est que notre corps manque de sérotonine (impossible de vous expliquer ce que c’est, je ne suis pas docteur, alors je mets le lien Wikipédia de la Sérotonine pour les intéressés). Quand on a envie de chocolat, c’est qu’on manque de magnésium« , me disait le naturopathe. Pour lui, la boulimie n’était qu’une carence, une maladie qu’on pouvait vraiment guérir par les compléments alimentaires.

Aussi simple que ça ? J’ai testé la cure de sérotonine, en commandant des compléments alimentaires onéreux, et en les prenant avec beaucoup de sérieux. Mais rien n’y faisait.

Et au final, je me suis rendue compte que c’était de chocolat, que j’avais le plus envie.

J’ai pris des compléments alimentaires de magnésium en parapharmacie, et miracle, j’avais beaucoup moins besoin de chocolat. J’en avais envie oui, mais entre l’envie et le besoin, il y a un monde.

Et pour m’aider davantage, je prends 5 granules de Natrum Muriaticum 15 CH, Ignatia Amara 15 CH et de Phosphorus 15 CH. Et depuis tout ça, tout ce chemin et ces expériences, je vais mieux.

 

Le sucre, le chocolat, et moi

 

Aujourd’hui, j’ai abandonné l’idée de me nourrir de flocons d’avoines et autres graines en abandonnant le chocolat et en analysant toutes les étiquettes dans les supermarchés.

Mon alimentation n’est pas exemplaire, et le sucre en fait encore partie. Mais plus de façon aussi anarchique qu’avant.

J’arrive enfin à me contenter de quelques carrés de chocolat noir (moi qui dévorais une tablette de chocolat au lait en une soirée), et je pense que l’absence de frustration et les compléments alimentaires y sont pour beaucoup.

Quand on se frustre, on ne pense qu’à l’objet convoité, et dès qu’on se lâche, c’est la cata.

 

Merci à tous mes proches qui m’ont toujours soutenue pendant mes soucis de boulimie, mes régimes et mes sautes d’humeurs liées à ce cercle vicieux.

Pour celles et ceux qui sont concernés par les troubles du comportement alimentaire, nous sommes comme des drogués. Un rien suffit pour flancher, mais accrochons nous, essayons de ne pas nous frustrer sans trop abuser non plus et de trouver enfin un équilibre. Et surtout, pas de culpabilité si on a un accident. Evitons les régimes sans sucre, où on ne mange que des courgettes bouillies et du blanc de poulet. Et faisons nous plaisir un peu tous les jours !

 

J’espère ne pas avoir fait pleurer dans les chaumières, ce n’était pas le but ! ^^

Je voulais partager tout ça avec vous, pour aider les personnes qui ont des problèmes d’addiction au sucre, TCA ou pas.

Je vous souhaite du bonheur pour vous toutes et tous, et surtout d’être en paix avec vous-même !

 

Bisous bisous
SoniaC-signature

 

 

 

 

 

guide

Laisser un commentaire

4 comments on “Comment j’ai diminué le sucre dans mon alimentation ?

  1. 10 août 2016 at 17 h 16 min

    Félicitations pour tous tes efforts pour diminuer le sucre, tu es très volontaire, et tu vas réussir malgré que c’est difficile mais tu as de la volonté, bravo!

    • mm
      19 août 2016 at 18 h 40 min

      Merci Sylvie c’est un long combat, surtout quand on a des soucis avec la nourriture. Je t’embrasse

  2. 9 août 2016 at 16 h 36 min

    Coucou Sonia !

    Merci de partager avec nous ton expérience et de nous donner tous ces bons conseils !

    Bises et bonne soirée !

    • mm
      9 août 2016 at 17 h 17 min

      Coucou Mumu,
      Merci à toi d’avoir pris le temps de me lire, ça n’est pas facile pour moi de partager tout ça, ton message me fait vraiment plaisir ! gros bisous