l'interview d'Asma Fares youtubeuse engagée

Interview d’Asma Fares la youtubeuse beauté engagée

Aujourd’hui, j’ai le grand honneur de faire l’interview d’Asma Fares, qu’on connait aussi sous le nom d’Asma Make Up. Ses abonnées, elle les chouchoute comme de vraies copines, avec beaucoup d’amour et de bienveillance. Toujours le sourire aux lèvres, elle partage ses tutos beauté mais pas que. Véritable leader d’opinion, Asma n’hésite pas à s’engager et à plaider la cause de la Palestine, entre autres. Interview d’Asma Fares, cette youtubeuse au grand coeur.

 

Interview d’Asma Fares

 

Mon Blog Beauté : Asma, raconte nous comment tu as décidé de démarrer sur Youtube.

Asma Fares : La toute première vidéo que j’ai posté, c’était en février 2012, je présentais mes essentiels beauté. Je regardais beaucoup les vidéos sur Youtube, j’étais dans une période où j’étais célibataire, après mon divorce, j’avais du temps à perdre (rires). Je regardais des vidéos sur des filles voilées anglaises, et il y avait des filles qui commentaient et qui disaient qu’en France, il n’y avait pas de youtubeuses voilées et que c’était dommage. Il y avait une demande, alors je me suis lancée sur Youtube. J’étais une des premières voilées françaises sur Youtube.

 

MBM : Comment gères-tu Youtube et ta vie de famille ?

Asma Fares : J’ai trois enfants, dont un bébé. Quand j’en avais deux, je me prenais deux à trois journées vidéo par semaine, et je faisais les montages pendant la sieste. Maintenant, c’est quand j’ai le temps. Je n’ai pas d’organisation, je n’ai pas encore trouvé mon rythme de croisière comme on dit !

 

MBM : En tant que maquilleuse professionnelle, que penses-tu des tutoriels de maquillage qu’on trouve aujourd’hui sur Youtube ? 

Asma Fares : Je trouve que c’est mille fois mieux qu’à l’école ! J’ai fait une école d’esthétique, et ça n’a rien à voir ! C’est plus prononcé, surtout sur les chaines américaines. A l’école, on apprend le basique. Et je me rends même compte que ma technique a évolué. Je maquille mieux aujourd’hui qu’à l’époque de mes premières vidéos.

 

MBM : Quelles sont les youtubeuses qui te font rêver ? 

Asma Fares : Je suis beaucoup de youtubeuses américaines. Je suis aussi quelques françaises parce que j’aime leur univers ou parce que je les connais. J’aime beaucoup les tutos de Nikkietutorial, ou Kandee Johnson que j’ai rencontré à Londres en 2012. J’avais même fait une photo avec elle, j’étais trop contente (rires). Il y a aussi Dina Tokio que je suis, qui est voilée aussi.

 

MBM : Je me souviens d’une vidéo où tu dénonçais que certaines marques avaient du mal à accepter ton voile. Où en es-tu aujourd’hui ? 

Asma Fares : Ca n’a pas trop changé. Cette vidéo, je ne l’ai pas faite pour faire réagir les marques mais pour répondre à mes abonnées qui ne comprenaient pas que je n’aille pas dans certains évènements beauté. La vérité, c’est que je n’attendais que ça moi, qu’on m’invite ! Quand j’ai eu 75000 abonnés, j’ai commencé à me poser des questions. Des marques comme Too Faced, L’Oréal ou Gemey Maybelline ne m’ont jamais contactée. Et pour Benefit, il n’y a que Benefit Moyen-Orient qui m’a contacté, mais pas Benefit France. Je voulais quand même être sûre de ce que j’avançais alors j’ai beaucoup hésité avant d’en faire une vidéo. Le magazine Elle m’a interviewé, mais l’interview n’a jamais été publiée. Je ne sais pas si c’est à cause des évènements terribles qui se sont passés en France dernièrement… La journaliste du magazine Elle m’a confirmée que certaines marques ne voulaient pas travailler avec des femmes maghrébines, et encore moins avec des voilées ! Dans ma vidéo, je parlais de la marque E.L.F qui avait ouvert une boutique pas loin de chez moi, mais ne m’avait pas invitée alors que d’autres blogueuses y étaient. Pleins d’abonnées ont été sur le compte Twitter d’E.L.F, mécontentes. E.L.F m’a alors contactée pour me dire qu’ils voulaient me contacter plus tard, pour un autre évènement, soi-disant… Mais ils ne m’ont plus jamais contactée ! Les Vidéos City Paris ne m’ont jamais répondue non plus, alors que je leur avais envoyé une dizaine de mails. La seule fois où ils m’ont écris, c’était pour me dire qu’il était trop tard, et qu’ils avaient déjà leur quota. Certaines marques, elles, m’envoient des produits pour que je leur fasse gagner de l’argent, mais elle ne me veulent pas à leurs évènements, elles ne veulent pas qu’on me voit. C’est mon ressenti. Sephora ne m’a jamais contactée non plus, alors qu’ils travaillent beaucoup avec les blogueuses.

 

MBM : En tant que musulmane, comment vis-tu la montée de l’islamophobie actuelle ?

Asma Fares : J’hallucine. Ce n’est pas possible qu’on en soit arrivé là. Quand je vois qu’on a refusé de vendre une bouteille d’eau à une femme voilée, je suis atterrée. Ces gens montrent leur islamophobie de plus en plus ouvertement. Je me pose beaucoup de questions sur l’avenir, pour moi mais aussi pour mes enfants.

 

MBM : Tu ne parles pas uniquement beauté dans tes vidéos mais tu te mobilises aussi pour des causes telles que celle de la Palestine. Etre youtubeuse te permet aussi d’être leader d’opinion ?

Asma Fares : Ca peut aider. Faire des vidéos beauté, c’est bien en soi, mais si ça peut faire avancer des causes, c’est bien d’allier les deux. Mais je ne veux pas non plus rentrer dans la politique !

 

Un grand merci à Asma d’avoir accepté de répondre à mes question avec tant de simplicité et d’humilité ! Et merci à vous toutes d’avoir lu cette interview d’Asma Fares !

Et vous les filles, la suivez-vous déjà ?

 

Ses réseaux sociaux :

 

Sa Chaîne Youtube

Son Facebook 

Son Twitter

Son Instagram

 

Ma dernière interview : Big is beautiful, l’experte beauté

 

 

Bisous bisous

 

 

 

 

SoniaC-signature

 

 

 

 

 

guide

 

L’interview d’Asma Fares, la youtubeuse beauté engagée

 

Laisser un commentaire

3 comments on “Interview d’Asma Fares la youtubeuse beauté engagée

  1. 22 août 2016 at 21 h 23 min

    Une maquilleuse de folie et une femme très sympathique !

  2. 17 août 2016 at 16 h 17 min

    Très jolie asma! Super interview !

    • mm
      19 août 2016 at 18 h 40 min

      Merci beaucoup Sylvie :*